spacer



Les interventions de l’ONAS ne se limitent pas aux zones urbaines. L’Office a été, en effet, chargé d’élaborer une étude stratégique pour l’assainissement des zones rurales où les eaux usées représentent désormais une source de pollution, en raison de l’amélioration du taux de raccordement de ces zones au réseau d’eau potable.

Cette étude a dégagé la nécessité d’assainir 600 zones rurales dans lesquelles :


puce3 2% des habitants sont raccordés au réseau;
puce3 23 % des habitants utilisent des fosses sceptiques;
puce3 75 % des habitants déversent les eaux usées dans le milieu naturel.


Ce programme a démarré au début de l’année 2001 avec la réalisation d’un projet englobant actuellement 83 zones rurales réparties en trois tranches (tranche 1 : 8 localités, tranche 2 : 15 localités, tranche 3 : 26 localités et tranche 4 : 34 localités) entre les différentes régions du pays et abritant environ 220.000 habitants.
L’évaluation des aspects techniques, institutionnels et financiers de ce projet a été réalisée en 2007.

Ce programme a été lancé dans différentes régions et toutes les méthodes d'assainissement disponibles ont été expérimentées. De plus le choix s'est porté sur des stations d'épuration appropriés et dont le rendement technique et économique a été prouvé, qu'il s'agisse de petites stations ou de stations intégrées, tout en mettant l'accent sur la nécessité d'exploitation au maximum les eaux épurées en tant que ressource alternative pour répondre aux besoins du développement dans les zones rurales concernées.

Huit (08) zones rurales inscrites dans la tranche 1 ont bénéficié à la fin de l'année 2011 des interventions de ce programme : Cherfech (gouvernorat de l’Ariana), Chouigui (gouvernorat de la Manouba), Khanguet El Hojjaj, Oued El Khetaff, Beni Ayeche , Ain Kmicha et Sidi Jedidi dans le gouvernorat de Nabeul et Bchimet El Galb (Gouvernorat de Gabès).

En ce qui concerne la tranche 2 (15 localités), les travaux sont financés par l'Agence Française de Développement (AFD).

Ainsi, à la fin de l'année 2016, les travaux d 'assainissement dans 15 localités sont achevées (tranche2). 

En ce qui concerne la tranche 3  (26 localités) dont les travaux sont financés par l'agance Française de Développement. 

Ainsi, pour la 3ème tranche (26 localités), l'année 2016, a enregistré: 

* L'achèvement des travaux d'assainissement dans 3 localités (Khazzanet, El Amra et El Awabed à Sfax ),

* La continuation des travaux d'assainissement pour 2 localités ( Talmine (Kebili) et Thibar (réseaux Béjà)),

* Le démarrage des travaux d'assainissement de 2 localités: Kantarat Bizerte (station d'épuration et réseaux à Ariana) et Sidi Ismail (réseaux Béjà),

*  La préparation des études d'exécution et des dossiers d'appel d'offres pour le reste des localités.

* Le lancement de l'appel d'offres relatif à la réalisation de la station d'épuration de Oued Zarga (Béjà),

Pour la tranche 4 (34 localités),l'AFD a donné son accord de principe pour le financement de cette tranche (en phase d'évaluation par l'AFD).

Le système d’assainissement en milieu rural est adapté à la nature du tissu démographique. Les ouvrages réalisés sont de type collectif et sont conformes aux spécificités hydrologiques du sol et du milieu récepteur des eaux. Il s’agit de systèmes entièrement intégrés qui portent sur la collecte des eaux usées et leur traitement avant déversement dans le milieu naturel.







rural

assainissement1.jpg




"Les chiffres définitifs utilisés dans ce site sont arrêtés le mois d’avril de chaque année"

Site web officiel de l'Office National de l'Assainissement